La fin annoncée des crédits immobiliers à taux bas ?

Depuis plus d’un an et demi maintenant, les Français se sont habitués à voir les taux des crédits immobiliers chuter, jusqu’à atteindre des niveaux records. Des taux qui s’établissent aujourd’hui en moyenne à 2,15 % pour un emprunt sur 15 ans et de 2,8 % sur 25 ans (respectivement 3,35 % et 3,8 % en mai 2014). Une aubaine pour bon nombre de ménages qui ont ainsi pu financer leur projet à coût réduit.

Toutefois, il a été observé récemment, tout au moins chez certains établissements financiers, une légère hausse des taux de l’ordre de 0,10 % à 0,20 %. Depuis, les rumeurs vont bon train, et notamment sur le fait que la fin des taux bas serait pour bientôt ! Cette inquiétude étant corroborée par la remontée progressive des taux de l’OAT 10 ans.

En effet, l’OAT (obligation assimilable du Trésor), qui est un titre d’emprunt négociable émis par l’État français, sert d’indicateur et influence indirectement le niveau des taux des crédits immobiliers. Mi-avril, l’OAT 10 ans affichait un taux de 0,35 %. Fin mai, son taux était remonté à 0,89 %. Une « poussée » qui n’est toutefois pas significative et qui marque un retour au niveau établi en décembre dernier.

Néanmoins, même si l’on perçoit une légère reprise économique au sein de la zone euro, rien à l’heure actuelle ne permet réellement de confirmer que cette tendance haussière va se poursuivre. Nous serions plutôt dans une phase de « stabilisation » des taux des crédits immobiliers. Pas de panique donc !

Il est à noter également que les taux bas sont un argument de choix pour les établissements bancaires, qui trouvent là un moyen de capter de nouveaux clients. Si une hausse des taux immobiliers devait avoir lieu, nul doute qu’elle se ferait progressivement et sans brutalité.

Comments are closed.