L’emploi des travailleurs handicapés connaît des signes encourageants

Les personnes handicapées rencontrent de nombreux freins à leur retour à l’emploi particulièrement en période de crise. Ainsi, fin 2013, leur taux de chômage était en hausse de 11,5 % par rapport à 2012 et elles étaient plus de 413 000 à chercher un travail.

Par ailleurs, l’Agefiph, qui s’occupe de l’insertion professionnelle et du maintien dans l’emploi des personnes handicapées, a dû faire face à une perte de moyens l’année dernière en raison de la diminution de 7 % en un an des sommes collectées auprès des employeurs. Le nombre d’entreprises devant contribuer à l’Agefiph ayant en effet diminué de 8,5 % par rapport à 2012.

Malgré cela, cette association relève des signes positifs montrant un plus grand engagement des entreprises en faveur de l’emploi des personnes handicapées.

D’abord, même si la diminution des contributions versées par les employeurs est en partie due à une conjoncture économique défavorable, elle n’est cependant pas entièrement négative. En effet, c’est lorsqu’elles ne respectent pas l’obligation d’emploi de travailleurs handicapés que les entreprises d’au moins 20 salariés et plus doivent verser une « pénalité » à l’Agefiph. De fait, cette baisse de la collecte en 2013 montre que de plus en plus d’entreprises recourent à des travailleurs handicapés.

Autre point positif, les Cap Emploi ont contribué au recrutement de 70 500 personnes handicapées en 2013, soit une progression de 7 % en un an.

Enfin, les contrats aidés (apprentissage et professionnalisation) ont augmenté de 20 % en un an et le nombre de personnes handicapées bénéficiant d’une formation a progressé de 8 % sur cette même période.

Comments are closed.