Un allègement de charges patronales reporté de trois mois

La cotisation d’allocations familiales, due par les employeurs sur la rémunération de leurs salariés, s’applique normalement à un taux de 5,25 %.

Toutefois, depuis le 1 janvier 2015 et la mise en place du fameux pacte de responsabilité et de solidarité, ce taux est réduit à 3,45 % pour les salaires qui ne dépassent pas, sur l’année, 1,6 fois le Smic soit environ 28 000 €.

Sans pour autant l’entériner dans une loi, le gouvernement avait prévu que ce taux réduit serait, au 1 janvier 2016, étendu aux rémunérations annuelles inférieures ou égales à 3,5 Smic soit à environ 61 300 €.

Or, Michel Sapin, ministre des Finances, a annoncé avant-hier que cet allègement de charges n’interviendrait finalement pas en début d’année mais serait reporté au 1 avril 2016, et ce afin de financer, pour plus d’un milliard d’euros, les nouvelles mesures prises en direction des entreprises.

Mais encore faut-il, pour qu’elle entre effectivement en vigueur, que cette mesure soit validée dans la prochaine loi de financement de la Sécurité sociale pour 2016…

Comments are closed.